ATELIERS PHILO

La joie, la justice, l’éthique, l’art, la technique, le travail… autant de de thèmes qui suscitent questions et réflexions, seuls ou à plusieurs…

Formée à la philosophie à l’Université de Nantes, enseignante pendant de nombreuses années, c’est avec plaisir que nous pourrons partager ensemble des ateliers de philosophie à titre privé ou public.

 J’interviens notamment avec l’association Escales Philosophiques : Cliquez ici

tarifs

Me contacter par tel ou par mail pour avoir plus d’informations :

tél : 0782384772

mail : shiatsu.reflexo.sylvie@gmail.com

Festival CHARIVARI, Saint-Nazaire, juillet 2023, atelier sur la JOIE animé avec Nathalie Hacques Dias

Réflexion philosophique du moment

QUESTION PHILO, Article écrit pour le journal Ouest-France, samedi 18 mai 2024

Comment cultiver en soi, l’art des contraires ?

les faits sont là : la réalité s’impose physiquement, culturellement. Il y a des normes, une certaine idée de ce qui est bien… Par exemple, les voitures de sport, c’est un truc d’homme et la sensibilité c’est plutôt féminin. Oui, il y a les faits, mais il y a aussi le droit, ce qui devrait être ou mieux, ce qui pourrait être. Par exemple, le sport automobile pourrait devenir un truc de femme… ou bien un coach sportif pourrait se faire poète-photographe de la mer, exprimer sensibilité. Avoir l’audace de dépasser ce que l’on est ou ce que la réalité, les normes, les autres voudraient que l’on soit; Flirter avec les contraires, avec ce que l’on n’est pas, parce qu’un quelque chose nous appelle. Vivre, habiter la contradiction, mieux… la créer;

Au fond, qui suis-je ? De droit, on ne nait pas homme ou femme mais on le devient… Et Jean-Paul Sartre d’ajouter que « l’homme n’est que ce qu’il se fait« , « il existe d’abord, se rencontre, surgit dans le monde et se définit après« . l’identité se raconte, par les vécus, au fur et à mesure des expériences. De fait, les différences sont là et restent essentielles à préserver. Mais comment les faire vivre à l’intérieur de soi, apprendre à faire escale tantôt d’un bord, tantôt de l’autre ?

Karl Gustav Jung voyait en tout être une part féminine « l’anima » et une part masculine « l’animus« . De même, on entend souvent parler du Yin et du Yang, c’est le fameux signe du TAO. Mais à y regarder de plus près, dans le côté Yin se trouve un tout petit point Yang et inversement, dans le côté Yang, un tout petit point Yin. Les contraires sont présents et s’imbriquent l’un dans l’autre.

Peut-on figer son identité ? Outre les aléas de la vie, cultiver l’art des contraires, surfer sur la contradiction, faire l’expérience de l’altérité en soi, n’est-ce pas une nouvelle réalité à imposer ? Un pas vers la tolérance, un équilibre à (re)trouver….