Les soins reprennent à partir du 11 mai. En accord avec la FFST, la fédération française de shiatsu traditionnel, la pandémie actuelle exige que soient prises un certains nombres de précautions. Elles sont, de manière générale, identiques à celles que vous connaissez déjà (masques, hygiène des mains, vigilance en cas de fièvre ou tout autre symptômes…)

Néanmoins, la distanciation sociale va être déclinée d’une manière spécifique :

  • Seuls les soins du visage seront limités, voire supprimés. Heureusement, le shiatsu est un soin aux ressources infinies, se pratiquant sur l’ensemble du corps. Le shiatsu peut constituer un soin préventif intéressant (à strictement parler) pour stimuler le système immunitaire.
  • Ce sera aussi, peut-être l’occasion de découvrir d’autres soins Avez-vous déjà essayé la réflexologie plantaire ?
  • Et le soin du ventre, le Chi Nei Tsang ? Associé à la réflexologie plantaire, beaucoup y reviennent tant la relaxation a été profonde… Une bonne manière d’évacuer le stress, si cela a été le cas durant ces dernières semaines.
  • Enfin il se peut, que la période de confinement, les exercices physiques limités, les bons petits plats… vous donnent l’impression que le corps a pris quelque embonpoint et qu’il a besoin d’un bon nettoyage… Vous pouvez venir découvrir le soin corporel à l’huile associant le shiatsu, les zones réflexes du corps et la stimulation énergétique du système lymphatique. Mais attention, je ne suis pas non plus une magicienne ! Ceux qui me connaissent, savent que mon maître-mot est l’autonomie. Je ne peux donc que vous « accompagner » dans le retour à une hygiène de vie, dans un accord à (re)trouver avec votre corps, vous-mêmes.
  • d’un point de vue organisationnel, je ne prendrai que deux personnes par jour, une le matin et l’autre, l’après-midi, afin de respecter a minima la règle de distanciation sociale et de pouvoir procéder au nettoyage et à l’aération de la salle de soin.
  • Pour cette même raison, l’accès aux toilettes sera limité. Dans la mesure du possible, merci de prendre vos précautions.
  • Enfin, je sais que pour certains d’entre vous, financièrement, la situation s’annonce peut-être difficile. Néanmoins, votre santé, votre bien être sont précieux, pour vous comme pour moi. N’hésitez pas à me faire part de vos difficultés financières…

Merci de votre confiance, au plaisir de vous revoir..

Sylvie Bourdillon